Marie Costa

Interview de Marie Costa (coach familial – Lyon)

Bonjour Chère Marie ! Ravi de te retrouver !

Bonjour Boris, ravie également !

Nous nous sommes rencontrés aux Assises de l’Attention à Paris, le WE dernier. Qu’as-tu pensé de ce rendez-vous déconnecté ?

Un rendez-vous nécessaire pour nous éclairer sur les effets des écrans … on a tout à gagner à se déconnecter ! 

Qu’est-ce qui t’a particulièrement interpelé ou intéressé ?

J’ai été interpelée par l’intervention de Jean Philippe Lachaux … nous sommes entourés de sollicitations variées et notamment par notre smartphone qui peuvent vite nous disperser et « gaspiller » nos ressources attentionnelles.

Tu nous parles de toi, de ton parcours ?

Oui ! Après 25 ans d’enseignement en collège, primaire et maternelle je suis devenue coach familial. Aujourd’hui j’accompagne des familles  sur toute la France via skype, j’anime des conférences et je suis auteure du livre « 100 idées pour éviter les punitions ».

Parle-nous des « Chevaliers du Web », cette démarche nous intéresse beaucoup !

Pour reprendre une phrase de Jacques Brodeur qui est à l’origine des « Chevaliers du web » : il y a quelque chose que j’aime beaucoup, ce sont les écrans… mais il y a autre chose que j’aime encore plus se sont les enfants ! Alors j’ai rejoins les Chevaliers du Web pour aider les enfants à se déconnecter plus facilement.

De quelle réussite es-tu la plus fière dans le cadre de ton activité de coach familiale, et pourquoi ? 

Du témoignage d’Hugo ado de 15 ans qui ne voulait plus sortir de chez lui, ni rencontrer aucun professionnel : « Je n’attendais rien de ce rendez-vous, mais maintenant j’attends plein de choses pour moi, cela me redonne espoir ». Le retour des familles et des enfants est pour moi essentiel !

Parle-nous de tes passions, de tes centres d’intérêt à part ton métier.

Je suis née avec une curiosité débordante ! J’adore découvrir, apprendre, oser faire des choses que je n’avais même pas imaginé il y a un an. Lire, voir des expos, voyager, rencontrer des nouvelles personnes,  J’aime bouger et que ça bouge… ma vie est bien remplie.

Ton quotidien, ça ressemble à quoi ? Du temps pour toi ?

Euh, cela dépend si tu comptes les heures de nuit ? Je suis obligée de m’organiser pour libérer des créneaux pour moi ! 

La Digital Detox, ça t’évoque quoi ?

Cela laisse la place à notre créativité ! Enfin, dans un premier temps à l’ennui, à la frustration mais lorsqu’on passe le cap … c’est magique ! On réalise tout ce que l’on a toujours eu envie de faire et que l’on n’a plus le temps à cause des écrans. 

Si je te dis que mon métier c’est Coach en Digital Detox, tu penses quoi de mon métier précisément ? 

Alors, je veux bien quelques conseils pour continuer à me libérer des pièges des écrans… Regarder mon portable plusieurs fois par heure est devenu une sorte de réflexe chronophage. 

Quelle est la population la plus addict aux écrans selon toi, et pourquoi ? 

Je pense que l’on ne se rends pas compte du temps que l’on accorde réellement aux écrans. Un temps parfois nécessaire pour le travail mais pas seulement… juste en regardant les gens dans le métro, je me dis que de plus en plus de monde devient addict aux écrans. 

Ton portable à toi, c’est un ami, un ennemi ?

Petite confidence : j’ai deux portables… Mon téléphone pro reste débranché le week-end et en soirée. J’essaye de mieux concilier mes temps de vie. Côté perso, je peux encore m’améliorer.

Il ressemble à quoi ?

A un réveil, un poste radio, un billet de train, un répertoire d’amis, une montre, une station météo, un appareil photo, un GPS, un album photo…  

A quel moment apprécies-tu le plus de le lâcher ?

Lorsque je suis en train d’écrire mes livres. Je pars à la campagne dans un lieu sans réseau… et je retrouve une vraie liberté : celle de ne plus être joignable. Je deviens le centre de mes priorités.

Ta recette à toi, pour ta déconnexion personnelle ? 

La méthode … coin isolé, sans connexion possible pour être certaine de ne pas être de nouveau tentée. 

Quels sont tes projets à court terme ? Les prochaines actions des « Chevaliers du Web » ?

Avec  les « Chevaliers du Web » nous souhaitons toucher le plus d’écoles et de municipalités possibles partout en France. Pour que les enfants soient plus forts que les écrans ! Une bataille contre le numérique et une victoire pour eux-mêmes.

La dernière version de notre site sansmonportable.com recense « les trésors », les lieux notamment, hôtels, bars, endroits cachés où la déconnexion prend tout son sens. Tu en connais un à nous faire partager ici ?

La Lozère … Lieu magique pour se reconnecter à  la nature. 

Sans Mon Portable est à la recherche permanente de visibilité et de partenaires, une idée à nous donner ?

Etre présent sur les réseaux… oups ! Non, je pense que la meilleure visibilité est la recommandation et « le bouche à oreilles». A chacune de vos actions, les personnes vont vous recommander et ce sera la meilleure publicité ! 

Et si nous imaginions un événement ensemble, une conférence par exemple, une action, à destination des parents, des familles, tu serais partante ?

Bien évidemment ! Un défi que je veux bien relever ! 

A bientôt chère Marie, donne de tes nouvelles !

Je te remercie  et à très vite.

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.