digital detox

Après un an de crise sanitaire, une bonne digital detox s’impose

Pendant la crise sanitaire, les gens ont beaucoup utilisé leurs écrans. Certes, internet, les réseaux sociaux ont été fortement utiles pour rester en contact avec les proches et le monde extérieur. Ils se sont montrés d’une grande utilité pour effectuer son travail, continuer les études, se divertir et ne pas s’ennuyer. Le numérique a transformé tous les domaines de l’existence humaine. Toutefois, il est temps, après un an, de faire une digital detox. Maintenant, vous devez certainement vous poser la question de ce qu’est la digital detox ? Pourquoi faire cette démarche et comment la réussir ?

Digital detox, c’est quoi et pourquoi ?

La digital detox ou désintoxication numérique est une période plus ou moins longue d’abstinence volontaire durant laquelle une personne n’utilise aucune connexion électronique aussi bien smartphone, tablette ou ordinateur. Cette période peut varier de quelques heures à quelques jours selon le taux d’addiction. Le but de cette désintoxication est de réduire le stress lié à l’univers numérique et de se ressourcer en privilégiant les interactions sociales réelles.

En effet, depuis la crise, l’habitude de consulter ses messages chaque minute s’est implantée dans le quotidien de tous ceux qui vivent le confinement. Par ailleurs, regarder les infos sur les réseaux et se divertir sur la toile sont devenues des addictions. Les gens ont presque oublié que le monde physique existe. C’est l’hyper-connectivité. Or, cette hyper-connectivité a des conséquences néfastes sur le bien-être.

D’une part, lorsque les yeux sont collés aux écrans, le corps est le plus souvent en position assise, ou couchée. Comme hypnotisées par l’écran, les pensées restent figées, immobiles. Puis les rétines sont en permanence fixées sur l’écran décryptant les signaux lumineux qu’il émet. Le cerveau est sollicité sans interruption : les rayons émis par les écrans perturbent le bon fonctionnement de ce dernier et l’épuisent rapidement, mentalement, mais aussi physiquement.

Cette fatigue se concrétise par un stress permanent, un manque de sommeil, un déséquilibre du comportement alimentaire, une difficulté à se concentrer. Cette hyper-connectivité peut même amener à une vraie addiction : le syndrome du F.O.M.O de l’anglais Fear Of Missing Out, la peur de rater quelque chose sur le web, mais aussi la crainte d’être submergé d’information. Ce qui pousse l’individu à avoir tout le temps son smartphone à portée de main et à guetter la moindre notification.

D’autre part, à trop être connecté sur le web, les internautes se déconnectent du monde réel. Sans s’en rendre compte, ils changent leur comportement à travers leurs publications, leurs commentaires, au point parfois de devenir des imposteurs. La communication orale devient difficile avec les personnes physiques, ils s’isolent dans le monde numérique jusqu’à en perdre la notion du temps. À force d’être plongé dans la toile, l’individu se noie.

C’est à ce moment-là que la digital detox devient utile pour préserver l’équilibre mental et physique. Il ne s’agit pas pour autant de laisser tomber totalement les nouvelles technologies, mais il faut savoir doser son utilisation pour en tirer davantage de bénéfices que de dommages. Malgré tout, comment arriver à décrocher ?

Comment réussir sa digital detox ?

Il n’est pas évident de se passer du web lorsque les notifications sollicitent l’attention du cerveau à toute heure, lorsque les mails et les messages affluent. Alors, comment procéder ? 

D’abord, place à la détermination : je peux le faire, I can do It ! 

Après avoir pris conscience de son hyper-connectivité, il faut maintenant passer au stade du « je peux le faire » et trouver les bonnes motivations. Comme déjà mentionné, il s’agit de votre santé, de votre bien-être. Pensez à votre cerveau, pensez à vos articulations, à vos nerfs, à votre cœur, pensez aux personnes qui vous sont chères et à toutes ces choses qui vous font du bien sans passer par le numérique.

Ensuite, régler votre smartphone et votre ordinateur. 

Mettez les notifications en sourdine, désactivez les mails, passez en mode « off », il existe déjà des applis qui propose le mode detox tel que Flipd, Space ou encore Offtime. Si vous ne l’avez pas, passez en mode avion ou carrément laissez votre smartphone ou votre pc chez vous tout simplement. Vous pouvez aussi procéder autrement dans la mesure où il vous est impératif de rester joignables, en utilisant un modèle de téléphone mobile simple.

Puis, repensez à ce qui vous motive pleinement à faire votre détox. Avec qui voulez-vous vraiment être connecté, des milliers d’inconnus ou uniquement avec vos proches ?

Consacrez votre temps libre à autre chose qu’au web.

Redécouvrez le bonheur de la sieste de l’après-midi, savourez les instants à flâner et à rêver, relaxez-vous dans votre bain sans votre smartphone, avec un livre dans les mains, ou pourquoi pas un bon verre de rouge … en gros, faites-vous plaisir. 

 Vous pouvez sortir, partir en balade, pratiquer du sport à l’extérieur, c’est de loin le meilleur moyen pour être en harmonie avec soi-même et avec la nature : randonnée, course à pied, vélo et beaucoup d’autres choses encore sont possibles, si vous ne vous adonnez pas à une pratique sportive en particulier.

Organisez des petits moments en famille ou entre amis dans votre salon, sur la terrasse ou encore dans le jardin, pour discuter, jouer à des jeux de société manuels et ludiques : scrabble, loto, mille bornes et tant d’autres. Les occasions pour bien rire, s’amuser et se rapprocher sont celles qui comptent vraiment. 

 Si vous souhaitez être plus tranquille, redécouvrez vos talents en cuisine, en art, en travaux manuels : bricolage, jardinage, tricotage et ainsi de suite. Joignez l’utile à l’agréable.

J’ai déjà essayé et je n’y arrive pas.

Si vous n’y parvenez pas tout seul, vous pouvez recourir à des livres comme « Détox digitale » de Gwendoline Blosse ou « 2 h chrono pour déconnecter (et se retrouver) » de Virginie Boutin par exemple. N’hésitez pas à solliciter de l’aide extérieur, à faire appel à un coach. 

En résumé, la crise sanitaire a conduit toute personne régulièrement connectée, à utiliser excessivement les nouvelles technologies liées au numérique. Bien qu’elles soient très utiles, il arrive d’en abuser. Il faut une digital detox, pour le bien-être physique, mental et professionnel afin de retrouver l’équilibre entre le monde réel et l’univers numérique.