Céline Cazé

Interview de Céline Cazé (Conceptrice de jeux et auteure de « Conduire sa Vie » – Rueil-Malmaison)

Bonjour Céline ! Ravi de te retrouver après notre récente mise en relation. Prête à répondre à mes questions ?

Avec joie !

Raconte-nous un peu ton parcours…

Grâce à ma quête de sens de la vie, je me suis intéressée aux jeux de développement personnel très tôt dans la vingtaine. De cette passion j’en ai fait aujourd’hui mon métier, en tant que créatrice de jeux, formatrice et animatrice de ces mêmes jeux. 

Je suis aussi coach par le jeu pour des personnes qui lancent leur activité, veulent changer de travail ou se libérer d’une dépendance comme celle liée au smartphone par exemple.

Qu’est-ce qui t’a amenée à t’intéresser à la déconnexion ?

J’ai toujours aimé aller à la rencontre des gens. Et j ‘ai constaté la difficulté grandissante à établir un contact avec les gens rivés sur leurs écrans dans les transports en commun. Cela m’a réveillée. Interpelée.

Dis-nous en un peu plus sur le Collectif Dring-Dring…

C’est un jeune collectif dont je fais partie, qui invite à entrer dans la vraie vie, de façon joyeuse et en cherchant à se libérer de l’emprise des smartphones sur nos vies, en nous invitant à envisager les incidences multifactorielles de cette technologie (écologie, vie privée, santé, humain/relationnel, enfance, ondes/5G) (https://dring-dring.world/ )

Lors de notre rencontre tu m’as parlé du jeu “Conduire sa vie”, qui sera d’ailleurs bientôt en vente sur la boutique de sansmonportable.com. Quel est son principe ?

Conduire sa Vie est composé d’un jeu de 48 cartes et d’un livret de 96 pages. C’est un jeu coopératif, accessible et joyeux, à pratiquer en famille ou entre amis, en groupe, en duo, ou tout·e seul·e pour parler, se fixer des auto-défis et favoriser le passage à l’action. Rien de tel pour encourager la déconnexion et enrichir les relations en face à face.

Avec ses 12 manières d’y jouer, son objectif est double : il permet en quelques minutes de faire émerger un sujet de conversation personnel favorisant le partage et l’entraide, et aussi de jouer avec les panneaux de signalisation routière (humour, imagination, rapidité).

Conduire sa Vie  peut être utilisé en entreprise pour fédérer les équipes, améliorer les processus, faire remonter les enjeux et élaborer des solutions, sortir des conflits. A titre particulier, cela aide à envisager les changements de vie. Dans la famille, il permet d’avoir des sujets de partage sous la forme de jeu pour aborder la dimension intergénérationnelle. Pour les couples, il permet de construire un projet à deux ou d’apprendre à se connaître et d’approfondir la relation.

Parle-nous de tes plus belles fiertés dans ta mission d’aujourd’hui.

Je pourrais en citer trois :

– la première, c’est d’avoir trouvé ma mission de vie : aider les gens en créant des jeux ;

– la deuxième c’est d’avoir réussi à faire éditer ce jeu, utilisé aujourd’hui par plus d’un millier d’utilisateurs ;

– la troisième c’est d’avoir transformé une peur de la conduite en trésor créatif au travers du jeu « Conduire sa Vie ».

Quels sont tes autres centres d’intérêt, à part la déconnexion ?

J’aime créer des événements où les gens apprennent sur eux, se rencontrent et repartent grandis. J’aime me relier aux forces de vie dans la Nature et contribuer à son harmonisation, j’aime bâtir au sein de chantiers participatifs, j’aime créer de mes mains en couture (habillement, habitat ou autre).

Tu m’as confié ne pas avoir “du tout” de téléphone portable…raconte !

C’est un choix de liberté et d’autonomie. Je préfère cultiver mon sens de l’orientation plutôt que de confier mon itinéraire à une machine. Je ressens que cette technologie sans fils est dangereuse à maints égards. Face à ces dangers, ma réponse est de m’en détacher autant que cela m’est possible.

Ta recette à toi, pour ta déconnexion personnelle ? 

Je considère qu’une conversation en face à face vaut 5 fois la valeur d’une conversation au téléphone et 10 fois un échange par mail. Autant que possible, je cherche à ajuster mon mode de communication à ce que j’en attends de profondeur, de partage, de créativité commune.

Quels sont tes projets à court terme, un nouveau jeu en préparation ? 

Oui, un nouveau jeu sur l’univers du cinéma qui sortira courant 2021 : « Ciné-Challenge », un jeu pour partager de bons moments conviviaux autour de nos goûts cinématographiques (avec 63 cartes et 7 manières d’y jouer).

La dernière version de notre site sansmonportable.com recense « les trésors », les lieux notamment, hôtels, restaurants, endroits cachés où la déconnexion prend tout son sens. 

Tu en connais un à nous faire partager ici ?

Oui, et je le partage ici avec joie. Il s’agit d’Amphora, un nouvel art de vivre qui se trouve 23 rue du Faubourg-de-Pierre à Strasbourg.

Bien davantage qu’une simple boutique, Amphora est un lieu de rencontre et d’épanouissement où règne convivialité et sérénité où il est possible de découvrir plein de ressources pour favoriser la déconnexion et la reconnexion à soi et aux autres.

Notre site te permettra aussi de te faire connaître auprès de notre réseau…prête à ouvrir ton compte, créer ta fiche ?

Pourquoi pas, c’est une bonne idée !

Et si nous imaginions un événement ensemble, une action, un après-midi pour faire découvrir tes jeux, une conférence pour développer notre visibilité et nos savoir-faire communs, tu serais partante ?

J’imagine un grand événement festif déconnecté, où les participants redécouvriraient des moyens simples de se rencontrer, partager un moment de jeu, d’échange. De quoi se motiver pour instaurer des limites à l’utilisation des portables et vivre de beaux et bons moments sans son portable.

Et si on souhaite suivre ton actualité ? Où te retrouver ?

Sur mon site www.coloretavie.fr, pour suivre les dates et lieux de mes prochaines formations et animations.

A très bientôt chère Céline, restons en contact !

Un grand merci à toi Boris, j’ai hâte de collaborer avec toi…