Ego

La Chronique de Nicolas : C’est un bon début, non ?

Bonjour,
Allez !
On y va à fond sur le dev perso.

La semaine dernière, Visualisation positive,
Maintenant, Loi de l’attraction.
Waouh !
Allons nous bientôt nous retrouver tous ensemble sur un tapis de Yoga,
(chacun le sien, quand-même)
Dans un Ashram farci de Rinpochés
Nus sous nos Toges Safran ?

Ou dans un séjour New-Age,
À caresser des chevaux,
En se posant des cristaux sur les chakras ?

Pas du tout.

Je n’ai rien contre le dev perso,
Pardon – développement personnel,
Tant qu’il n’y a pas de monitoring du bonheur,
De recette(s) toute(s) faite(s),
Dictée(s) par des californiens qui ont réussi
(Réussi quoi, d’ailleurs?…)
Et qui nous disent quoi faire,
Quand,
Comment,
En oubliant notre pourquoi…

Même si ça peut aider parfois,
Le dev perso,
Lorsqu’on se dit :

Je sais pas vous,
Mais j’ai pas tout compris comment ça marche,
Le monde, les autres et moi.

Parce que c’est pas le genre de choses qu’on nous apprend à l’école,
Et qu’on a pas tous eu des parents qui ont fait Compassion première langue,
Alors pourquoi pas, des fois ?
Tiens, le mot Pourquoi revient deux fois en fin de paragraphe.

Ça serait pas ça le truc ?
Le pourquoi ?
Pourquoi je vous écris chaque semaine ?
Que je vous distille mes lignes ?

Et mes interlignes.
C’est que j’y tiens à ces respirations 😉

La première fois que je vous ai contactés, le 29 janvier.
Genre on a jusqu’au 31 janvier pour les vœux de nouvelle année
Oh l’excuse…

J’ai déballé mes « Je refuse »,

Je refuse d’avoir moins de temps avec mes proches parce que nous sommes sur nos écrans.
Je refuse de ne plus croiser de regards parce qu’ils sont plongés (noyés) dans leur téléphone.
Je refuse de mettre la main dans ma poche au moindre beep en pleine conversation enjouée (oui, les belles causeries, il y en a encore…)
Je refuse de passer 4h par jour sur des fils d’actualité (et j’ai l’impression de ne pas être le seul)

Mais qu’est-ce que ça voulait bien dire, au fond ?
Des Je refuse ou des J’aimerais vraiment ?

J’aimerais vraiment avoir plus de temps avec mes proches.
J’aimerais vraiment croiser de nouveau de longs regards complices.
J’aimerais vraiment que nos conversations ressemblent à des fils tendus entre la pire blague qui met la honte et la tête dans le ciel étoilé à discuter du jeu des perles de verre.
J’aimerais vraiment que les nouvelles que j’ai du monde et de mes proches soient plus vivantes.

Voila, c’est réécrit.

Il était temps que je vous donne mon pourquoi,
Le moteur de la joie,
De ma joie,
La joie de celles et ceux qui me font le plaisir de me lire et parfois de m’écrire,
Parce qu’un bonheur se multiplie lorsqu’il est partagé.

Mince, je retombe dans le dev perso…

Pas grave, même pas mal.
Plutôt du bien, à vrai dire.

Je ne vous ai toujours pas parlé de la loi de l’attraction,
Mais je suis passé du « Je refuse » à :
« J’aimerais vraiment »
C’est un bon début, non ?
Et vous, c’est quoi votre rapport à ces Je refuse ou J’aimerais vraiment ?

À vendredi