interview 38

ITW de David Deux. Entrepreneur & Sportif

« Bonjour David, ravi de faire ta connaissance, comment vas-tu ?

Bonjour Boris, je vais très bien je te remercie…

Parle-nous un peu de toi, ton parcours…

J’ai 46 ans je suis Papa d’une fille de 14 ans et un garçon de 10 ans. Sans remonter jusqu’à la maternelle ! Ancien instructeur sport engagé dans l’armée, j’ai ensuite rejoint le monde civil et passé plus de 20 ans dans le commerce et la formation en tant que salarié. Il y a maintenant plus de 10 ans que l’envie d’entreprendre dans un métier « passion » me chatouillait ! En 2016 j’ai donc  décidé de franchir le cap et  de voler de mes propres ailes avec une idée de concept et j’ai donc repris mon cartable pour un brevet d’état d’éducateur sportif qui me permet d’encadrer différents publics, dans des activités sportives type Course d’orientation, Boot Camp, Raid, Canoë et Stand Up Paddle et vélo… Je propose donc aujourd’hui aux entreprises, à des communes, à des groupes scolaires un concept fondé dans une éthique sport/santé/écologie avec des valeurs de cohésion, décentration et dépassement de soi. La double utilité et une de mes fortes convictions : la nécessité absolue de se déconnecter régulièrement de nos jours dans le sens : « sortons la tête de nos écrans » !

Parle-nous en détail d’OUTDOOR ACADEMY.

A la base, la société a été créée dans une optique de faire vivre l’Expérience  produit à des groupes en conditions réelles pour le compte de tous les acteurs du marché Outdoor en apportant convivialité, sécurité et oxygénation, et en parallèle des « Team buildings ». En Septembre j’ai décidé de créer Boot Camp Academy qui est la genèse d’un long parcours et un aboutissement. Le concept est aujourd’hui un pilier de notre offre et nous souhaitons le développer.

Que viennent chercher les clients qui t’ont fait confiance ?

Nos clients ont besoin que nous puissions leur proposer du sur mesure et qu’on réponde stricto à leur cahier des charges. C’est notre volonté de cumuler plein de petits détails qui font notre réussite et leur satisfaction. Nous sommes une jeune entreprise mais nous avons déjà une charte : Qualité/ sécurité et convivialité sont au cœur de tout ce que nous entreprenons.

Quelles sont les bienfaits, quels sont les retours de tes clients après une session avec toi ?

Quand on écoute les interviews que nous faisons régulièrement à chaque session, ce qui ressort c’est que nous sommes dans les clous par rapport à notre objectif, notamment les trois piliers de notre charte sont respectés. La preuve  que nous sommes allés chercher tous ces petits détails. Pour exemple après avoir fait faire du stand up padlle au mois de mars à un groupe pour qu’il découvre des nouveaux produits ; et bien leur servir en réconfort, une bonne paëlla faite sur place avec de bons produits ! Les personnes s’expriment librement à chaud ou à froid et nous immortalisons par des images.

Comment as-tu découvert l’association « Sans Mon Portable » ?

J’ai découvert votre association par le réseau Linkedin.

La Digital Detox ça te dit quoi ?

Ça me fait vraiment écho puisque nous souhaitons déconnecter les gens. Une des meilleures semaines de vacances que j’aie passé c’est le jour où je me suis trouvé dans une zone totalement dépourvue de tous réseaux : GSM, wifi…. Je l’ai su seulement sur place. J’ai donc jeté mon portable dans la valise, et j’ai profité pleinement de ce séjour je me suis retrouvé, j’ai mieux communiqué avec mon épouse, j’ai déstressé complètement. Même  si j’avoue que les premières heures ça m’a fait bizarre de ne pas être joignable et disponible pour mes clients ! J’ai dû me faire une raison de toute façon je ne pouvais rien changer !! Et c’est après que j’ai réalisé que le fait d’être complètement déconnecté  m’a permis un sevrage très bénéfique. A l’époque nous étions avec les téléphones mobiles sans connexion internet, et je cumulais 65h par mois d’appels !!! Commercial chez Bouygues telecom ! Il m’est arrivé certains jours de ressentir une zone de « chauffe » derrière l’oreille !!!! J’ai donc ressenti les bienfaits de ces congés, et je suis persuadé qu’il est indispensable de modérer nos usages avec tous ces objets qui dans l’abus deviennent néfastes.

Autour de toi, dans ton proche entourage, tu as aussi des gens hyper-connectés ? Tu veux nous raconter une anecdote ou une observation à ce sujet ?

Oui j’ai foison de gens ultra connectés autour de moi. j’ai une anecdote, j’ai pu échanger avec un coach d’une équipe foot pro pour qui j’ai fait un coaching parcours d’obstacles. Celui-ci me disait que les portables contribuaient au fait que les joueurs s’auto-centraient et du coup que lui devait redoubler d’efforts pour déconnecter et mettre l’équipe en activité sportive de cohésion régulièrement !, les décentrer, les déconnecter. J’ai trouvé ça fou ! On se parle de pros et d’un sport collectif ! Et leur coach doit faire en sorte de les  décentrer régulièrement. Evidemment ce n’est pas inné !

Ton portable à toi, tu l’as apprivoisé, ou pas ?

Comme beaucoup, j’ai mes travers et je suis bien sûr trop souvent  connecté en revanche je déconnecte sur toutes les activités physiques et sportives que je pratique.

A quel moment apprécies-tu le plus de t’en passer ?

Justement quand je suis Outdoor en mode sport ! Rando, vélo, course à pieds ….

Et combien de temps serais-tu capable de t’en passer en réalité ? 2H, 24h, 48h, 72h ou une semaine ?

En fait pas de souci pour une semaine voire plus puisque j’ai goûté aux bienfaits mais je préconise, puisqu’il est compliqué de nos jours de faire sans, de gérer des temps réguliers sans aucun objet numérique. Et je préconise donc aussi l’activité physique et sportive en Outdoor pour une double utilité : Dans un souci sport/santé : mettre son corps en action et se déconnecter.

Je crois que tu as des enfants, comment gères-tu leur relation aux écrans ?

Justement je les incite à pratiquer du sport. Mais je peux encore faire d’avantage et c’est mon objectif. Leur faire vivre une expérience déconnectée afin qu’ils puissent sentir d’eux-mêmes les bienfaits. Leur créer le déclic ! Que j’ai eu personnellement.

Quelle est selon toi la meilleure manière de se déconnecter, au quotidien ?

J’insiste enfiler des baskets aller marcher ou courir dans la nature. Un geste simple facile pas onéreux et bénéfique. Ces deux activités permettent justement en plus de se retrouver, de prendre du recul sur beaucoup de choses. Beaucoup de Runners partent avec leur portable en prétextant que c’est pour écouter de la musique et bien non !! Ok de temps en temps mais écoutez plutôt la nature, la faune… Le silence est bon aussi écoutons le…

Selon toi, pourquoi notre association s’appelle « Sans Mon Portable » et pas « Sans Portable ?

Sans mon portable c’est : J’ai un portable donc je reste en phase avec le monde moderne mais je modère l’usage. Je fais des breaks.

Si tu devais t’isoler loin de tout, tu irais où ?

Au fond du Queyras : c’est un exemple. Je ferai le GR20 mode on se met au vert et on part sans aucun objet connecté. Allez si juste un petit appareil photo numérique pour faire quelques photos souvenirs !

Une question indiscrète : ton rêve le plus fou ?

Le tour du monde en mode Pékin express  seul ou avec un binôme. Soit mon fis ou ma fille, ma tante  ou ma moitié ! Qui serait volontaire pour me suivre. Le minimum sur soi et il faut se débrouiller à tous niveaux. Budget un euro par jour en poche !

Tes projets à plus court terme ?

Développer mon concept Boot Camp Academy. Expérimenter un raid/trek ultra déconnecté.

Une dernière question : Quelle idée d’événement déconnecté nous conseillerais-tu d’organiser, pour le bien de tous ?

Un Raid /trek sans aucun objet connecté  pas de montre avec nuitées en refuge alterner avec construction d’abri. Séjour de 5 jours. Des portions de marche, construire des radeaux, les utiliser pour évoluer sur le parcours, faire des arcs, apprendre à faire du feu avec le minimum, ramasser du bois, faire du feu, cueillir fruits et légumes,  fabriquer son abri se retrouver en harmonie avec la nature, tout le groupe contribue à toutes les tâches en mode cohésion, construire, cuisiner, etc… une étape en vtt, de l’orientation avec du tir sur cible avec les arcs fabriqués. Plein d’autres idées, faire plein d’activités manuelles : construction d’objets utiles pour survivre en nature…

Et avec toi, que pourrions-nous organiser ?

Justement un séjour qui pourrait ressembler à ce fameux raid/trek.

On s’en reparle bien vite ! A bientôt David, donne-nous des nouvelles !

Avec grand plaisir en Outdoor pour expérimenter ensemble avec un groupe un projet de ce type !! « 

Retrouvez tous les articles et ITW de SMP, ici.