interview

Interview de Juliette Chabre (Naturopathe et Hypnothérapeute – Hyères)

Bonjour Juliette ! Très heureux de t’interviewer aujourd’hui !

Bonjour Boris, c’est un plaisir de pouvoir donner mon avis de naturopathe et hypnothérapeute pour ton projet « Sans Mon Portable ».

Raconte-nous un peu ton parcours…

Ergothérapeute de profession, je me suis rapidement tournée vers des techniques de soin dites « alternatives ». Je me suis d’abord formée à l’Hypnose Ericksonienne, puis à l’Hypnonaissance et à la naturopathie. Aujourd’hui, je me spécialise avant tout dans le suivi des enfants, dès la naissance, ainsi que la périnatalité. 

Peux-tu nous donner un peu de détails, “Educatrice Hypnonaissance”, qu’est-ce que cela signifie ?

L’Hypnonaissance est une méthode complémentaire de préparation à l’accouchement qui utilise principalement l’auto-hypnose. En réalité c’est bien plus que ça… ! En tant qu’éducatrice Hypnonaissance, j’accompagne les couples à développer leur confiance en eux, en tant que parents, ainsi que leur lien prénatal avec leur bébé. L’objectif est que chaque enfant puisse naître au monde paisiblement, dans l’amour et la bienveillance.

Parle-nous de tes plus belles fiertés dans tes missions d’aujourd’hui ? 

Ma fierté principale est avant tout de voir les parents s’épanouir et prendre confiance en leurs capacités au fil des séances. J’ai tellement plaisir à voir le sourire serein d’une future maman lorsqu’elle m’évoque son accouchement à venir.

Passionnée par les enfants, je ressens beaucoup de gratitude à suivre mes petits nouveau-nés, notamment sur des questions cruciales comme l’alimentation. 

Récemment j’ai pu accompagner un couple et leur fille dans leur désir de sevrage du lait maternel. Leur petite refusait de s’alimenter avec le lait préconisé, leur praticien de santé n’étant pas disponible pour les accompagner de façon plus spécifique, ils ont fait appel à mes services. Après avoir analysé ses besoins et proposé une alternative, elle a enfin accepté la transition et reprend du poil de la bête !

Reçois-tu des patients en burn-out ?

J’ai très régulièrement des personnes en début de dépression, certaines montrent effectivement des signes d’alerte du burn-out ! Cependant, peu de personnes consultent avant que le problème ne soit déjà bien ancré, les signes avant-coureur sont généralement mis de côté… pour répondre à une demande d’efficacité, de productivité, de disponibilité constante. 

En as-tu déjà suivi des personnes qui étaient victimes de burn-out numérique ou surmenage professionnel ?

Le surmenage professionnel est très fréquent, je le vois notamment lors des consultations de préconception, pour des couples qui peinent à avoir un enfant. De par ma spécialité en périnatalité et pédiatrie, je suis avant tout des femmes enceintes et des jeunes enfants, les personnes en burn-out numérique sont donc rares. J’observe cependant l’impact des écrans sur les plus jeunes… on ne peut pas parler de burn-out mais les effets sur leur état psychique et cérébrale est tout aussi sérieux : perte de concentration, retard de développement cérébral, trouble de la personnalité… la liste est longue ! Cela renvoie à la place des écrans dans la famille, notamment le rapport aux écrans des parents.  

Quels sont tes autres centres d’intérêt, à part ton métier ?

Bonne question, pour tout te dire : je suis une amatrice des sports de combat et activité à sensation. J’ai longtemps pratiqué la capoeira puis les arts martiaux mixtes avec mon mari, aujourd’hui nous sommes plus centrés sur notre vie de famille, nous favorisons les activités en plein air.  

Nous aimerions pratiquer de nouveau, car c’est un excellent exercice pour le corps ainsi que l’esprit. De plus, les arts martiaux permettent une réelle introspection et ils nous ont donné l’opportunité de rencontrer de fabuleuses personnes. 

Suivre une Digital Detox, ça consiste en quoi selon toi ?

A vrai dire, je pense que c’est ce que j’ai entrepris lors de mon expédition de 3 mois en Amérique du Sud. J’ai décidé de couper tous les écrans et surtout tous les réseaux sociaux, mail et moyen de communication en tout genre… pour ne garder que la lecture et l’écriture manuscrite ! J’avais besoin de repos, de m’éloigner de cette connexion 24/24, de me retrouver avec moi-même, sans la pollution mentale que nous amènent nos portables au quotidien. 

Quelle est la population la plus touchée par l’addiction aux écrans selon toi, et pourquoi ? 

Je dirais sans hésiter les jeunes, disons les 12-25 ans. L’essor des réseaux sociaux y est pour beaucoup à mon sens. Il devient presque indispensable d’entretenir une vie sociale numérique. Les médias sont toujours plus nombreux, les stratégies d’accroche plus attractives, de sorte à rendre notre téléphone portable indispensable à notre insertion sociale.

Je ne sais même pas si aujourd’hui un adolescent peut se permettre de décrocher complètement des écrans sans être stigmatisé. Il est temps que nous reprenions la main sur notre lien à l’autre et à soi-même. 

Ton portable à toi, comment lui fixes-tu des limites ?

Une limite simple, mais catégorique, est appliquée chez nous : pas de portable à table, ni dans la chambre. Ces moments concernent exclusivement la famille, on ne peut pas à mon sens profiter des temps de partage tout en demeurant connecté à son portable.

De plus, j’ai deux lignes téléphoniques : une personnelle et une professionnelle. Mes proches savent que je n’ai pas toujours mon téléphone sur moi. Lorsque je suis indisponible, ils me laissent un message pour que je les rappelle. Pour le travail, je réponds entre 9h et 19h en semaine, sauf exception. Je réponds toutefois aux sms, par choix, car j’apprécie offrir un service de proximité. 

Il ressemble à quoi ?

Il est rouge vif, de qualité standard, avec un écran de protection fissuré (je suis assez maladroite !). Ce n’est pas un objet de valeur à mon sens, simplement un outil. Je l’ai tout de même personnalisé avec des photos de mon bébé pour le rendre plus sympathique !

A quel moment apprécies-tu le plus de le lâcher ?

Au moment du repas, pour avoir de vraies discussions avec mon mari et profiter pleinement de notre fils. Je le coupe également lors de mes consultations, afin d’être à 100% avec la personne en face de moi. 

Ta recette à toi, pour ta déconnexion personnelle ? 

C’est simple, j’oublie de recharger mon téléphone ou je l’oublie quelque part dans la maison ! Très souvent je le laisse derrière moi quand je pars balader : loin des yeux loin du cœur. 

Quels sont tes projets à court terme ? 

J’aimerais développer des formations à destination des mamans (et papas !) pour qu’elles prennent soin d’elles pendant leur grossesse et leur suites de couches. Je souhaite former les mamans sur l’allaitement, la diversification alimentaire, les soins pour les bébés et jeunes enfants, avec un fond d’éducation positive et de coaching.

 

L’objectif et de remettre les parents au cœur de leur projet familial en leur donnant les clés pour prendre soin d’eux-mêmes et de leurs enfants naturellement. 

La dernière version de notre site sansmonportable.com recense « les trésors », les lieux notamment, hôtels, restaurants, endroits cachés où la déconnexion prend tout son sens. 

Tu en connais un à nous faire partager ici ?

Je pense au petit village du Chazelet (La Grave), où nous aimons passer nos étés. Je trouve cette initiative excellente ! Je pense sincèrement que de tels lieux sont la clé pour renouer en couple, en famille, entre ami ou même avec soi. 

Notre site te permettra aussi de te faire connaître auprès de notre réseau…prêt à ouvrir ton compte, créer ta fiche ?

Oui absolument, j’ai hâte d’en savoir davantage. 

Et si nous imaginions un événement ensemble, une action, un Webinaire, une conférence pour développer notre visibilité et nos savoirs-faires communs, tu serais partante ?

Tout à fait, j’adore le partage de connaissance, je trouve qu’il est bien plus intéressant pour les auditeurs d’avoir plusieurs corps de métiers et experts pour aborder un sujet. C’est la pluralité des visions et avis qui fait la cohérence du contenu. 

Si par bonheur tu voulais soutenir l’association, pour 1 an, tu trouveras ici pour 15€, le lien te permettant d’apporter ta contribution…

https://www.helloasso.com/associations/sans-mon-portable/adhesions/adhesion-a-l-association-sans-mon-portable-2020-2021

Merci Boris, j’irai voir vos projets à venir. 

Et si on souhaite suivre ton actualité ? Où te retrouver ?

Avec grand plaisir, vous pouvez me retrouver sur mes réseaux professionnels : linkedin : https://www.linkedin.com/in/juliette-chabre-990157185

Instagram : @masante_aunaturel

Facebook : Juliette Chabre, Naturopathie et Hypnose (https://www.facebook.com/NaturopatheCuersVar/)

Vous trouverez des articles et une présentation de mon accompagnement en naturopathie et en hypnose sur : www.masanteaunaturel.fr

A très bientôt chère Juliette, restons en contact !

Merci Boris, à très vite !