Rémy Mazella

Interview de Rémy Mazella (Préparateur Physique – Toulon)

Bonjour Rémy ! Très heureux de donner la parole à un “voisin” sportif et déconnecté ! Merci Boris de m’accorder ces quelques lignes sur sansmonportable.com !

Raconte-nous un peu ton parcours…

J’ai essayé plusieurs métiers après mes études avant de trouver en moi un patriotisme insoupçonné, qui m’a amené à m’engager dans la Marine Nationale. J’y suis resté 11 ans au total. En dehors de mes formations maritimes, j’ai été formé dans le milieu du sport, formation qui m’a permis à ce jour d’ouvrir ma propre entreprise en préparation physique et en activités physiques, sportives en extérieur.

A qui t’adresses-tu ?

A tous! Tous ceux qui souhaitent bouger sur Toulon ou ses alentours, tous ceux qui veulent renouer justement avec leur corps et le goût de l’effort.

Rencontres-tu souvent des clients qui ont du mal à se passer de leur portable ?

Mes clients sont principalement des gens actifs, ce qui implique qu’ils utilisent leur téléphone souvent oui. Pendant mes séances de sport mes clients n’ont peu ou pas accès à leur téléphone ce qui implique une pause “forcée”.

Parle-nous de tes plus belles fiertés dans tes missions d’aujourd’hui ? 

Un client, élève, participant qui vient me voir avec des objectifs et qui repart avec des accomplissements.

Pour toi, qu’est-ce qu’un coach en bien-être numérique ?

Un coach en numérique c’est une personne qui d’abord s’y connaît, qui est familier de ce milieu. Il doit être capable de former, informer, prévenir sur les risques que peuvent amener une surconsommation de numérique ou un manque de déconnexion.

Le bien-être numérique existe-t-il vraiment ?

Le numérique est indispensable, c’est notre génération, c’est une évolution. Mais chaque évolution a forcément un revers de médaille (écologie avec la 5G, la surproduction d’appareils numériques et donc la nécessité de stocker et de recycler ces derniers). Le numérique est tout aussi bénéfique qu’il peut être néfaste et nous devons absolument trouver l’équilibre. C’est exactement le même discours que je tiens auprès de mes clients dans le domaine du sport et de l’alimentation.

Quels sont tes autres centres d’intérêt, à part ton métier ?

La moto, un des seuls moments ou même si tu le souhaites, tu ne peux pas te servir de ton téléphone! Les jeux vidéo depuis très jeune, passion que j’ai dû gérer pour ne pas m’y perdre justement.

Suivre une Digital Detox, ça consiste en quoi selon toi ?

Au-delà de se passer du numérique pendant un temps donné (1 heure, 1 jours, 1 semaine). C’est aussi un moment qui doit nous permettre d’en apprendre plus sur ce que nous utilisons au quotidien, plusieurs heures par jour. Les effets néfastes mais aussi ce que nous pouvons mettre en place pour réduire les dégâts que peuvent provoquer le manque de déconnexion.

Quelle est la population la plus touchée par l’addiction aux écrans selon toi, et pourquoi ? 

Nous sommes tous touchés, les enfants avec l’apprentissage numérique, les ados avec les réseaux sociaux et les jeux vidéo, les adultes avec leur adresses e-mails directement liées à leur téléphone, les personnes âgées isolées qui n’ont plus que le numérique pour rester en contact avec leur famille ou le monde extérieur.

Ton portable à toi, comment lui fixes-tu des limites ?

Je travaille à mon compte avec une clientèle potentielle qui peut se manifester à tout moment via le numérique justement.

Premièrement, sur mes réseaux sociaux ou sur mes différents moyens de contact, j’indique à quel moment je suis joignable (8h-21h par exemple). Puis si ce créneau n’est pas respecté, je m’oblige à ne répondre que le lendemain ou en début de semaine si j’ai été contacté dans le weekend. Bien sûr je jette un œil à la demande afin de ne pas manquer un contact important.

Il ressemble à quoi ?

Je suis un fan absolu de high tech, je possède un smartphone Android dernier cri qui fait des photos superbes et qui me permet d’être en contact facilement avec mes clients. Dans la coque j’ai une photo de mon fils et une carte de visite de ma compagne, professeure de YOGA. Il fait partie de moi mais j’ai interdiction de m’en servir quand je suis avec un élève. Ce sont des moments privilégiés et le numérique ne devrait jamais prendre le dessus sur ce genre de moments.

A quel moment apprécies-tu le plus de le lâcher ?

Quand je fais du sport, c’est la seule chose que les téléphones ne peuvent pas faire à notre place. Quand je pars courir ou en vélo.

Ta recette à toi, pour ta déconnexion personnelle ? 

S’imposer des limites, de consommation ou de vérification de messages. Vivre des moments au travers de nos yeux plutôt qu’au travers d’objectifs photos ou caméras.

Quels sont tes projets à court terme ? 

Développer mon activité professionnelle qui reste aujourd’hui un des plus gros objectifs de ma vie.

La dernière version de notre site sansmonportable.com recense « les trésors », les lieux notamment, hôtels, restaurants, endroits cachés où la déconnexion prend tout son sens. 

Tu en connais un à nous faire partager ici ?

Le Mont Faron à Toulon, à deux pas de la ville, dépaysement total. Sportivement c’est un lieu idéal pour le vélo, la course à pieds ou la randonnée. Socialement, c’est le meilleur endroit pour passer du temps avec ceux que nous aimons, autour d’un pique-nique ou de s’isoler pour déconnecter justement. Le meilleur dans tout ça? On ne capte pas là-haut!

Notre site te permettra aussi de te faire connaître auprès de notre réseau…prêt à ouvrir ton compte, créer ta fiche ?

Bien sûr, je prendrai le temps de m’en occuper!

Et si nous imaginions un événement ensemble, une action, un Webinaire, une sortie, une conférence pour développer notre visibilité et nos savoirs-faires communs, tu serais partant ?

Nous avons échangé à ce sujet et nous partageons une vision des choses communes, alors oui dès que les emplois du temps (papiers) le permettent.

Si par bonheur tu voulais soutenir l’association, pour 1 an, tu trouveras ici pour 15€, le lien te permettant d’apporter ta contribution…

https://www.helloasso.com/associations/sans-mon-portable/adhesions/adhesion-a-l-association-sans-mon-portable-2020-2021

Je garde ce lien précieusement.

Et si on souhaite suivre ton actualité ? Où te retrouver ?

J’aimerai dire autour d’un café mais c’est surtout sur les réseaux sociaux, facebook (@fit&tips83) et sur mon site “fit-and-tips.fr”

A très bientôt cher Rémy, restons en contact !

Restons en contact et organisons une détox numérique ensemble autour d’une activité sportive!